Aesop à Stockholm

Stockholm, le 8 Mai 2017

Aesop à Stockholm

Les architectes de In Praise of Shadows ont conçus deux boutiques pour la marque de cosmétique Aesop’s à Stockholm.

La première, à Bibliotekstan, se situe au coeur du poumon économique de la ville tandis que la seconde, à SoFo, est dans celui de la très hype Södermalm.

AESOP-SE-STORE-BIBLIOTEKSTAN-01

À Biblioteksgatan, in Praise of Shadows, l’agence suédoise a convoqué les cinéastes Ingmar Bergman et Lars von Trier comme influences, ainsi que le philosophe japonais Junichirō Tanizaki, auteur de l’essai In Praise of Shadows. «Tanizaki (y) loue l’architecture traditionnelle japonaise dont l’esthétique joue sur les qualités de matérialité, de patine et de tactilité», soulignent Fredric Benesch. Et d’ajouter: «Le vieux bois et le plâtre forment un espace de magasin divisé en deux, l’ouvert et l’intime».

Aesop_Bibliotekstan_by_In_Praise_of_Shadows_dezeen_468_3

Dans ce registre de tactilité, les trois grands blocs d’orme noueux formant le comptoir de vente ainsi que le banc et l’évier attirent le regard du visiteur. Les pièces, de Lies Marie Hoffman, une artiste allemande, ont été tirées du tronc d’un arbre malade abattu dans le parc national de Djurgården à Stockholm.

L’architecte résume bien l’effet en jeu ici:

«Le contraste de la forme contrôlée du bois et de sa structure incontrôlée est très importante pour nous. Le drame réside dans le contraste ».

Aesop-store-by-in-Praise-of-Shadows-Lies-Marie-Hoffmann-Stockholm-Sweden

Dans le magasin situé à SoFo, la référence explicite est celle à l’architecte majeur suédois Erik Gunnar Asplund et tout particulièrement à son cimetière Skogskyrkogården. Les architectes ont ainsi drapé l’intérieur d’une couche de bois courbe pour unifier l’espace.

Aesop-SoFo-by-In-Praise-of-Shadows_dezeen_1568_0-1024x731

«Nous avons été inspirés par la manière d’Erik Gunnar Asplund d’utiliser le bois de manière fonctionnelle et spatiale dans les chapelles du cimetière».

D’autres matériaux utilisés dans le magasin se trouvent généralement dans l’artisanat suédois, y compris le bois d’aulne ou le cuir tanné aux teintures chaudes de Tärnsjö.

Aesop-SoFo-by-In-Praise-of-Shadows_dezeen_936_3

Les étagères en laiton patiné correspondent aux creux du mur, tandis qu’un banc en cuir est lové dans une niche vers l’arrière du magasin.

«Contrairement à la géométrie complexe des murs environnants, la forme de la pièce maîtresse est stricte et simple, mais est adoucie par des coins arrondis» souligne Katarina Lundeberg.

Crédits: In Praise of Shadows, Sockholm, 2014

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 × 5 =

ARKITEKTUR - ÉDITIONS LIMITÉES
Instagram
Pinterest
Facebook

Log in with your credentials

Forgot your details?